Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pierrechappaz.overblog.com

Le blog perso-pro d'un Net-entrepreneur

Ne dites pas à mes amis que je travaille dans la pub video!

Publié le 4 Septembre 2015 par Pierre Chappaz in Teads, Publicité, Pub video

Quand je rencontre quelqu'un et je me présente en disant "je suis entrepreneur sur Internet, dans la pub vidéo", la première réaction de mon interlocuteur est toujours la même. "Ah, c'est à cause de vous que je suis obligé de voir toutes ces pubs quand je veux regarder une vidéo!". Suit un sourire qui ressemble davantage à une grimace.

Alors là, j'explique. Justement, chez Teads nous ne faisons pas de pubs forcées, ni dans les flux vidéo (pre-roll non skippable pour les initiés) ni en dehors (interstitiels vidéo ou non). Nos pubs vidéo sont une proposition insérée dans un article, en particulier dans les grands médias, mais l'internaute n'a aucune obligation de les regarder. Il peut simplement choisir de les ignorer, elles s'arrêteront d'elles-mêmes. Généralement, à ce stade de l'échange j'ajoute pour achever de convaincre mon interlocuteur que mon métier n'est pas d'ennuyer les internautes, "les médias ont absolument besoin de publicité pour vivre, par contre c'est vrai qu'ils devraient faire plus attention à ne pas agresser les gens avec des formats pub intrusifs".

Mon interlocuteur opine. Tout le monde comprend bien que la pub paye les salaires des journalistes. Mais chacun voit aussi que trop de mauvaises pratiques se sont répandues sur Internet, et cela ne peut plus durer.

Alerte au Tsunami!


Cela ne peut plus durer parce que si les médias ne cessent pas d'avoir recours à des publicitées forcées, les internautes vont massivement s'équiper d'un adblocker. En Allemagne (la patrie d'origine d'Adblock Plus) 60% des pubs pre-roll seraient déjà bloquées sur desktop. Et voila que les adblockers arrivent sur IPhone avec iOS9. Il suffira d'installer une App et hop! plus de pub ... Gare au tsunami !

Le problème, c'est que les médias ont beau avoir plus ou moins conscience de la situation, comme ils ne vont pas bien, ils font la course aux revenus. C'est pourquoi ils sont souvent prêts à accepter des formats pubs intrusifs, même s'ils ruinent l'expérience des internautes.

Alors faut-il être pessimistes, et se dire que de toute manière l'écosystème médiatique va dans le mur ? Il est sans doute trop tard pour arrêter la marée des adblockers.

Mais il est encore temps, pour les médias de qualité, d'adopter une stratégie qui donne la priorité au respect de l'expérience utilisateur. Les médias qui auront ce courage bénéficieront d'un cercle vertueux: visites plus fréquentes, consommation accrue de leurs contenus, et meilleure image de marque. A propos de marques, justement, les annonceurs n'auraient-ils pas tout à gagner à mettre un terme à la recherche du contact à tout prix, fût-il forcé et désagréable pour l'internaute ?

Ce qui est sûr, c'est que nous arrivons à la fin d'une époque. La conquête de l'Ouest est terminée, tous les coups ne sont plus permis. La pub Internet va devoir respecter l'internaute.

Aux Rencontres de l'Udecam hier à Paris, j'ai lancé une Alerte au Tsunami, appelant à une prise de conscience de l'industrie, Agences, Annonceurs et Media. Si nous ne voulons pas que tous les utilisateurs d'Iphone s'équipent d'un adblocker avec iOS9, cessons de leur infliger des formats publicitaires trop intrusifs, comme les interstitiels et le pre-roll.

Aux Rencontres de l'Udecam hier à Paris, j'ai lancé une Alerte au Tsunami, appelant à une prise de conscience de l'industrie, Agences, Annonceurs et Media. Si nous ne voulons pas que tous les utilisateurs d'Iphone s'équipent d'un adblocker avec iOS9, cessons de leur infliger des formats publicitaires trop intrusifs, comme les interstitiels et le pre-roll.

Commenter cet article